samedi 15 avril 2017

Sulejman Bijedić

"Odavle samo u harem - In memoriam Abdulah Boškailo" Počitelj, "la ville de pierre" (comme la nomme Ivo Andrić, l'écrivain Yougoslave), est un petit village en Bosnie-Herzégovine situé à proximité de la rivière Neretva. Au cours de la guerre en Bosnie-Herzégovine dans les années 1990, les groupes armés croates Ustashe ont forcé les habitants du village à fuir leurs foyers, commettant un nettoyage ethnique avec des meurtres systématiques et des déportations dans les camps de concentration. Vingt ans après la fin de ces atrocités, seule une petite fraction de la population est revenue vivre à Počitelj. Ils se consacrent de nouveau à ce qui a toujours été leur principale source de subsistance: la terre. "Odavle samo u harem", qui signifie littéralement "d'ici au cimetière", est la preuve de mon retour à l'endroit où je suis né. Dans ce projet, je retrouve des lieux et des personnes qui devaient faire partie de ma vie quotidienne avant d'être obligé de les abandonner en tant qu'animal. Sulejman Bijedić
Je vous ai mis son site





















Pin It