samedi 20 mai 2017

Marie-Pierre Vincent

Où l’ on va dire que cette série est composée de petites saynètes qui racontent toutes une histoire, comme une allégorie de rapports humains. Chaque photographie est associée à un court texte.  Les têtes d’ animaux viennent de chez le volailler-boucher ou bien le marché. Ils sont photographiés « en studio », devant un fond blanc. Aucune incrustation photoshopesque. Merci à Paulo, Giclette, et Ramses XIII, merci à Jojo-la-Teigne et aux Chochoï Siamois, et à toutes les poulettes, pour leur patience et leur dévouement.  Marie-Pierre Vincent
Je n'ai pas trouvé son site, dommage...















Pin It