mercredi 14 juin 2017

Maitetxu Etcheverria

"Voyages Insulaires"  Un jour ça émerge, et puis ça monte, la végétation s’accroche, les vases se fixent, l’île se met à respirer ; on lui donne un nom, on y débarque, on l’endigue, on la peuple, on la cultive, plus tard on la délaisse, on l’abandonne, on y revient. Eric Audinet dans l’Estuaire, rivière de Gironde. Jusque dans les années 50, les îles de l’estuaire de la Gironde, ont une économie, des habitants… Abandonnées jusqu’à peu, elles sont aujourd’hui au cœur de projets touristiques, pédagogiques, agricoles ou environnementaux.
Je vous ai mis son site























Pin It