lundi 10 juillet 2017

Katharine Cooper

"Aleppo mon Amour", ou "Le Printemps d’Alep", c’est le regard que pose Katharine Cooper sur cette ville, en Avril 2017. De ce territoire dont on prend des nouvelles surtout à travers les médias, les meurtrissures de la guerre et le déplacement des populations, Katharine Cooper nous parle de son peuple, de ses hommes et ses femmes, et nous ramène à leur joie de vivre et leur résilience. Empreinte d’un regard doux et bienveillant, la photographe sud-africaine nous raconte son coup de foudre pour Alep et les Alépins. Comme la preuve qu’une civilisation ne se détruit pas au rythme de ses rues bombardée mais qui renaît. Elle nous conte la fierté, la détermination et la richesse des personnes rencontrées, avec un témoignage poignant mais plein d’espoir.
Je vous ai mis son site













Pin It